Union Nationale des Etuveuses de Riz
du Burkina Faso

Réseaux sociaux

Facebook Twitter Flus RSS

Nos partenaires

Riz étuvé

Le riz blanc étuvé a subi un traitement à la vapeur avant d’être décortiqué ; il est préalablement mis à tremper avant d’être exposé à la vapeur. Ce traitement à l’étouffée permet aux éléments nutritifs hydrosolubles contenus dans le germe et les deux enveloppes (minéraux et vitamines) de s’infiltrer à l’intérieur du grain, ainsi la valeur nutritive n’est pas autant affectée par le polissage. Le riz étuvé est légèrement translucide et jaunâtre, mais il blanchit à la cuisson, conserve son apparence et ne colle pas. Il est plus léger et de saveur plus délicate que le riz brun. C’est le riz le plus nourrissant après le riz brun ; par contre, il ne contient pas autant de fibres que ce dernier, ayant perdu le son. À quantité égale, il donne le même rendement après la cuisson que le riz brun. Le riz étuvé se conserve facilement puisque le rancissement est retardé grâce à l’étuvage.

Article tirée de :

http://www.servicevie.com/01Alimentation/AlimentVedette/AVf_HTML/HTML_600C/672H.html

A noter que ce procédé de pré-cuisson du paddy donne un riz savoureux et qui gonfle mieux à la cuisson.

L’exemple de la Guinée est tout à fait intéressant. Il laisse à penser que le Burkina ferait bien de s’en inspirer.

Sur abcburkina